|

8.04 mile 386,1 à 406,6

Journée avec plein de rebondissements. Bon du coup ce matin décision de continuer par la route car le chemin est vraiment dangereux y compris avec les microspike. Attention nous sommes en partie passés par la route donc je ne suis pas certain de la distance réelle.

Le chemin part dans la pente et cela m’a vraiment semblé pas très sécurisé. Par contre une chose importante c’est que les 3 du groupe qui sont partis à l’assaut du mont Baden-Powell nous ont rejoints hier au soir vers 22h. Félicitation à eux.

Du coup ce matin ce sera route mais pas n’importe laquelle, voici une image de ce dans quoi nous passons. Je ne suis pas parti le premier et je me suis retrouvé tout seul. Dans cet environnement cela ressemble un peu à ce livre sur la fin du monde d’un homme qui traverse un pays avec son fils après l’apocalypse (nota d’Elisabeth : le livre c’est « La Route », très glauque…).

J’avais vraiment cette impression en arrivant aux tunnels : personne nulle part pas de bruit, je suis rassuré j’ai mon sac de couchage et de quoi tenir 4 jours encore.

Voici ce que je viens de passer mais même si l’on est sur la route le paysage est vraiment très beau.

Du coup je continue à avancer jusqu’à arriver la la jonction avec le PCT, alors 2 choses : le PCT est encore largement chargé de neige mais surtout nous ne pouvons pas l’emprunter car il y a une grenouille à jambe jaune… cela ne s’invente pas.

Du coup poursuite sur la route toujours dans ce monde apocalyptique.

Cette photo vient compléter à merveille ce tableau. Du coup je continue à avancer sur la route totalement enneigée et là…

Comme par miracle une pelle de déneigement nous libère le chemin pour la suite.

Et de la neige il y en a…

Moment d’incertitude pour savoir si l’on retourne sur le PCT. Mais du coup non, on poursuit sur la route. Mais nous rejoignons enfin le PCT quelques miles après.

Bon pour info je viens de gagner mon trailname et ce sera OK 👌 car pour mettre de la dynamique sur les départs je prends souvent les devant en disant we can go ? OK ? Donc me voici chargé d’un nouveau nom.

Nous rejoignons le PCT pour notre plus grand plaisir mais il n’est pas tout le temps dégagé…

Reste maintenant la pause de midi et tout est parfait.

Un bon séchage, un bon repas, un bon repos avant le départ.

L’après-midi nous avons redémarré dans la neige mais c’était plutôt bien car nous ne enfoncions pas trop.

Mélanie dans un passage difficile mais elle s’en sort très bien par contre ce que vous ne voyez pas c’est qu’il y a un peu de vide sur sa droite.

Le chemin pour rejoindre le campsite alterne entre sec et neige… mais le campsite est parfait, pas de neige, du soleil et un groupe super.

A lire également

2 Commentaires

  1. Cc Pascal, la route avec les murs de neige me font penser aux Tardy quand on était petit.
    Gros bisous frangin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *