|

16.04 mile 517,6 à 541,5

Ce matin nous avons commencé à marcher tôt pour éviter les grosses chaleurs, donc réveil à 4h30 pour un départ à 6h00. Je sais je suis un peu long à me préparer.

Donc ce matin nous allons suivre d’abord un canal, puis un pipe et enfin une canalisation en béton à flux libre.

Avant il nous faut rejoindre cette section et le PCT suit une route qui nous permet aussi de voir la pauvreté dans la région. Et du coup on nous demande de nous déplacer en groupe pour éviter les agressions et le racket.

Même si la route prend fin, pour nous ce n’est pas le cas car le Canada nous attend. Donc nous traversons pour arriver sur le canal.

On le suit pendant quelques miles avec le lever de soleil qui nous en met plein les yeux.

Voici la plaine que nous avons traversée hier et les collines au fond ce sont celles qui ont joué avec nos nerfs hier en milieu d’après-midi.

Voici les 3 hikeuses du groupe et je dois dire que votre engagement donne des leçons à beaucoup. Merci pour votre présence.

Et nous voilà au départ du pipe qui est une partie emblématique du PCT.

Et nous allons marcher dessus pendant plusieurs kilomètres. Alors forcément petite séance photo

Léna
Piet et Claire
Mélanie et Alexandre
Connor
Et moi

Il m’a manqué les anglais Molly et Harry. On ne dirait pas mais il est vraiment très long ce pipe. Nous avons passé une partie de la matinée à le parcourir.

De nouveau je retrouve les couleurs que vous avez déjà vues hier et qui proviennent des fleurs dans les champs. J’adore.

Ceci est ce qui s’appelle un Joshua tree et nous allons essayer d’en trouver un pour nous abriter du soleil mais nous n’avons pas trouvé et du coup pour notre repas nous avons jeté notre dévolu sur des buissons en étendant nos tapis de sol.

Âme sensible s’abstenir

Juste pour vous montrer ma blessure au mollet droit qui est en fin de guérison.

Et voilà notre chemin pour une bonne partie de l’après-midi, là il faut mettre le cerveau sur off et avancer, mais la suite a été magnifique.

La dernière phase de l’aqueduc avec une couverture en béton. Des fois il y a des petits relevés en béton avec des dalles dessus et là oh magique ! la dalle est fraîche quand on pose les fesses dessus… c’est vraiment agréable.

Ensuite nous passons dans les champs d’éoliennes mais juste avec une petite brise rien d’affolant.

La journée se termine tôt et en haut des collines avec un petit ruisseau qui nous permettra de nous laver les pieds et de faire des réserves d’eau pour demain.

A lire également

12 Commentaires

    1. Et il parait qu’ils veulent faire pire dans la sierra pour éviter la neige molle 😱
      Décalage climatique 🤔 ?

  1. euh…la photo du mollet, c’est du bronzage ou de la saleté ??? blessure avec quoi ???? tu en as parlé ??? je ne me souviens pas 😱!!!!!!! Ah si en passant sur un arbre au sol, il a roulé et t’a entaillé le mollet…et hop ! une cicatrice de plus 🙂

    1. C’est du bronzage mais bien sur il y a un peu de saleté. Je n’ai pas parlé de la blessure, c’est simplement un arbre couché dont je ne me suis pas méfié mais j’aurai dû…

  2. C’est vrai que ces couleurs sont magnifiques.
    C’est quoi, ces fleurs jaunes ?
    Par contre, ton molet on dirait une peau de 🐊 … si tu as du miel, tu devrais en mettre sur la cicatrice c’est très efficace (mais avant d’arriver dans le territoire des 🐻…).
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *