7.07 mile 1567,2 à 1595,1

Je ne pensais pas mais si, on l’a fait : 27,9 miles avec 5400 feet de dénivelé mais je vous raconte cette journée, ces moments de joie, de bien-être et de doutes.

Il n’y a que l’autre versant qui est éclairé par le soleil, tout le reste est dans l’ombre de la montagne.

Mais pas pour longtemps, pour autant la température reste douce voire fraîche mais nous n’allons pas nous plaindre.

En ce début de matinée le spectacle s’annonce grandiose alors nous avançons en silence et nous apprécions chaque instant.

Notre chemin nous mène au premier col et il semble que la neige nous attend.

Alors nous traversons sereinement tout cela, ce ne sont pas de petites plaques de neige qui vont nous faire peur…:)

Le sommet est magnifique avec la lune qui tire sa révérence pour aujourd’hui.

Pas de grand nom pour ces deux lacs, ils n’en ont pas mais cela reste magnifique.

On attaque de nouveau des forêts brûlées.

mais heureusement le spectacle autour nous permet de garder le moral.

Il est assez surprenant de voir comment les feux se sont arrêtés brusquement du coup nous aurons toute la journée ces alternances.

Nous prenons le chemin qui passe sous les rochers pour atteindre une vallée resplendissante.

Ici on a du mal à croire que l’on est en Californie tellement c’est vert.

Puis nous retrouvons cette alternance de brûlé et de vert, conservons le moral intact.

Avant le lunch nous montons dans un espace qui ressemble étrangement à nos pré-alpes.

Vue depuis notre lunch, dans ces instants tout nous rappelle la raison de notre présence ici.

Arrivés en haut nous passons dans une partie en rocher.

Le début de la vallée que nous quittons, notre col pour le lunch doit être à la verticale du petit nuage.

Notre chemin se poursuit en face dans les rochers et il nous faudra 45 minutes pour basculer dans l’autre vallée.

Et au moment de passer de l’autre côté voici le spectacle.

Des arbres brûlés qui ont perdus leur écorce et même si cela donne de belles photos c’est un peu déprimant mais cela fait peur car avec le vent ils craquent alors nous nous éloignons au plus vite.

Et nous arrivons pour un repos bien mérité à Paynes Lake

Mes animaux du jour

Celui-là s’est vraiment joué de nous.

Autre nouvelle, il semble qu’un autre européen nous ait dépassé et qu’il a fait aussi toute la Sierra donc nous ne serons pas les premiers européens à arriver au Canada en ayant tout fait.

A lire également

4 Commentaires

  1. Magnifiques paysages et sacré rythme. A croire que certains ont trouvé des raccourcis pour être devant vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *