|

14.04 mile 474,2 à 498,2

Je vais commencer par une dédicace à Viggo car aujourd’hui je viens de faire mon premier 24 miles soit 38,4 km sur la journée soit 2,6 miles de l’heure arrêts compris sauf celui de midi.

Ce matin le campement était complètement humide simplement parce qu’il a plu à partir de 17h jusqu’à minuit et du coup rangement de toutes les affaires dans le sac mais humide, il va falloir trouver un moment pour les faire sécher.

Ensuite départ vers 7h20 dans un environnement brumeux mais surtout froid car le soleil ne vient pas encore nous réchauffer.

Au loin le chemin se dessine dans la verdure mais toujours pas de soleil.

J’ai pris cette photo car j’ai trouvé que ces deux lignes faites par les bâtons des randonneurs représente un motif un peu surréaliste comme un chemin de fer des temps ancien.

Là je suis déjà remonté sur la colline d’en face et vous voyez ce que je viens de descendre, par contre en bas de la descente un automobiliste se gare et sort de sa voiture en nous demandant Trail Magic ? Avec Léna nous répondons oui, il rentre de nouveau dans sa voiture et en sort un carton de donuts et nous dit de nous servir. Comme c’est magique cette bienveillance à l’égard des hikers. Et comme c’est bon un donuts !!!

On voit dans le fond que le soleil va arriver mais nous ne l’avons toujours pas.

Mais au chargement de colline on y est, on trouve le soleil. Et là tout change, tout devient plus agréable.

Mais les montagnes russes se poursuivent et aujourd’hui nous aurons de l’ordre de 5200 pieds de dénivelé positif…

Les chemins restent magnifiques et souvent changent catégoriquement en fonction des collines.

Juste après mais il faut encore tout remonter, je ferai ma pause déjeuner et séchage tout en haut après 14 miles.

Pendant la montée une caverne est indiquée sur le système GPS, en fait cela reste un trou et je n’y suis pas rentré.

Et le chemin continue de monter …

Une superbe enfilade de lacs le 2ieme c’est le lac Élisabeth…et oui 🙂 cela ne s’invente pas.

Petit instant culture, je suis dans une zone qui a été ravagée par les incendies et la première chose qui repousse c’est le poodle dog, une plante très urticante qui peut vous envoyer à l’hôpital pour 1 semaine voire vous faire arrêter le trail : il ne faut surtout pas les toucher mais quand le chemin est envahi ce n’est pas simple. Et la dernière image ce sont les replantations en cours.

Un magnifique spectacle avec les montagnes, et le désert en arrière plan. Beaucoup de photovoltaïque.

Pour une région sèche, cette année ce n’est pas le cas et c’est au moins cela de gagné pour nous.

Ces deux photos sont prises du même point : d’un côté la forêt verte et de l’autre tout est brûlé.

Une dernière image de ce que nous allons traverser dans les jours à venir.

A lire également

4 Commentaires

  1. Hello Pascal,
    Merci pour ces voyages……que nous suivons avec beaucoup plaisir,agréable à lire et à voir.
    Bon vent pour la suite…..
    La couleur de la tente est vraiment raccord avec la couleur de la terre et des couchés de soleil.

  2. Le chemin de fer dans la montagne, rien d’étonnant, on est en plein western… tu ne vas pas tarder à voir arriver la diligence !😜

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *