|

12.04 mile 444,3 à 454,8

Ce matin n’est pas un matin comme les autres car c’est l’anniversaire de Piet qui a 27 ans. Nous lui avions tous préparé des choses car Claire nous avait demandé de compléter une playliste sur Spotify et ensuite chacun faisait ce qu’il voulait.

Nous avons tous passé un bon moment tous ensemble. Ensuite nous avons tout plié pour faire les 10 miles qui nous séparent de Agua Dulce. Départ sur la route pour rejoindre le PCT puis on attaque par une belle montée.

Mais tout cela dans un environnement parfait et très agréable. D’abord il faisait beau, une température de 15°C et un petit vent.

Je passe aussi au point de liaison quand le PCT a été terminé en 1993.

Ensuite les vallées changent mais pas le fait de monter ni la forme des vallées. C’est vraiment reposant et cela permet d’accéder facilement à la méditation.

Je retrouve les couleurs du printemps avec la diversité des fleurs comme vous pouvez le voir. Mais du coup j’ai compilé quelques fleurs que j’ai pu croiser.

Mais pour accéder à la partie incroyable de la journée, il faut passer par un tunnel sous l’autoroute. L’entrée n’est pas belle mais à la sortie vous voyez Connor arriver

Ensuite je commence à descendre du côté de Vasquez Rocks qui a vu passer plusieurs équipes de tournage de film comme la planète des singes, Startreck, …

Vous devez au moins reconnaître cette image mais toutes les autres doivent vous parler également.

Élisabeth l’a découvert en même temps que moi et pour ma part cela a été un moment d’émerveillement de tous les instants. Ensuite nous traversons la ville d’Aqua Dulce et nous nous arrêtons au restaurant mexicain qui nous servira des plats très bons.

Et Piet qui arrive pour le repas.

Nous terminerons à la sortie de la ville dans un espace créé pour les Hiker.

A lire également

4 Commentaires

  1. Grandiose !!
    Encore merci pour ces photos. On imagine ce qu’on doit ressentir en arrivant dans un décor pareil.
    Et, …quelle belle complicité entre vous.

  2. Merci Pascal de nous faire vivre ton aventure. Je t’avoue qu’en rentrant du boulot sur mon vélo je me disais que nos conversations me manque un peu…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *