|

11.05 mile 775,7 à 788,2

Une journée très riche en émotions et aussi pour le reste car nous sommes passés à Forester Pass

Ce matin nous sommes partis plus tard, à 4h00, car nous avions moins de 5 miles à faire pour arriver au sommet et je pensais qu’il fallait que nous y arrivions avec de la lumière. Il n’empêche que nous sommes partis de nuit.

Là, vous avez le panorama complet de la vallée de Forester Pass. Et encore un fois le temps est avec nous alors nous en profitons.

Forester Pass c’est le col au milieu de la photo mais vous allez le découvrir petit à petit.

Voici le spectacle que nous avons derrière nous et lui, il ne faut pas l’oublier.

Mais ce qui est devant c’est compliqué et nous nous équipons de nos crampons et de notre piolet.

La première partie de la pente est plutôt facile et le groupe a le sourire. Le premier de cordée c’est Alpianiste (Donaat) un belge qui est dans notre groupe depuis Kennedy Meadows. Nous convenons de la trace et prenons les décisions ensemble, ensuite il fait l’ébauche de la trace et je finis le travail pour faciliter l’accès.

Voilà Forester Pass, le grand couloir que nous traverserons au sommet mais aussi les virages à droite avec la vire rocheuse. Tout ce qui est en dessous est laissé à l’appréciation des ouvreurs et cette année c’est nous.

Arrivée sur la vire rocheuse et le vide qui commence à faire son effet. Mais rien n’est terminé.

Le soleil arrive en haut en même temps que nous. Et nous arrivons au passage difficile.

Voici le départ que nous avons ouvert. En dessous il y a un couloir de neige glacée de 300 m.

Mais tout le monde s’en sort avec les honneurs.

Dernier passage scabreux avant le sommet à près de 4000 m.

Voilà c’est fait et en plus une ouverture pour les prochains, qui arrivent dans la foulée d’ailleurs. Maintenant la voie est ouverte pour cette année. Et place au spectacle que je vous livre sans explications.

Le groupe est vraiment fier de cette réussite.

Maintenant place à la descente pour aller dormir au plus bas avec la montée de demain.

A lire également

4 Commentaires

  1. Comment fais tu pour sécuriser les passages difficiles ? Vous n’avez pas de corde … Quand tu vois ces magnifiques pentes enneigées n ‘as tu pas une petite pensée pour tes skis de rando ? .
    Bravo à tous pour cette performance bises de nous deux

    1. Nous avons eu besoin uniquement 1 fois d’une corde c’était pour aller chercher un bâton dans des rochers au sommet de Forester. Pour le reste oui je pense souvent aux skis de rando par contre la bonne neige ne l’est pas longtemps, le soleil chauffe très vite.

  2. Salut Pascal,

    Forester Pass, un autre marqueur du PCT, semble bien différent avec toute cette neige. Et toi, ton ressenti est semblable a ce que tu imaginais lors de tes préparations ?

    Belles photos de la sierra.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *