|

6.07 mile 1537,8 à 1567,2

J’ai fait l’image après être arrivé au campsite donc il faut lire la montée sur la valeur de descente. Par contre le nombre de miles est le bon.

Ce matin tout a très bien commencé un paysage magnifique nous attend en sortant de la tente après quelques miles.

De plus le chemin est facile et aujourd’hui ne présente pas trop de dénivellation positive, seulement de l’ordre de 1000 m. Ce matin Nicola est partie avant moi car elle se faisait manger par les moustiques. Je vous rappelle qu’elle n’a plus de moustiquaire donc ce n’est pas facile mais une nouvelle l’attend à Seiad Valley.

Cela avance tellement bien, après moins d’une heure nous avons déjà parcouru 3 miles. Sur la photo ci-dessus c’est que qui s’appelle un trailhead et souvent il y a aussi des toilettes sèches. Nicola m’attendait ici et me propose d’aller plus loin que les 26 miles prévus car elle sent que l’on peut le faire. Bien entendu, j’approuve donc tout ce que j’avais préparé n’est plus bon.

Nous repartons pour traverser toutes les montagnes en face. Cela reste un chemin facile qui maintient un même niveau d’altitude.

Tout est beau ici et cela me fait penser aux Alpes françaises. Le nom de cet endroit n’a peut-être pas été choisi au hasard.

Voici le col où nous étions tout à l’heure mais tout avance très vite.

Nous poursuivons pour avancer au maximum les miles avant le lunch. Du coup nous traversons des zones très minérales mais la chaleur n’est pas accablante pour l’instant.

Avec Nicola nous marchons séparément en début de matinée et du coup voici mon lieu de pause au bord d’une rivière.

Et me voici au-dessus de Bull Lake avec en ligne de mire le mont Shasta. C’est vraiment un endroit apaisant.

Ensuite j’avance pour rejoindre Nicola à sa pause.

Nous voyons en face de nous le passage du trail que nous allons suivre

Magnifiques paysages dans lesquels nous évoluons.

Une prairie que nous n’avons pas l’habitude de voir et du coup le vert ressort complètement sur cette photo

Nous poursuivons mais malheureusement un orage arrive ce soir et nous allons être pris dedans avant de pouvoir nous installer. Cela fait le deuxième soir et nous espérons que ce ne soit pas le début d’une grande série.

C’est la rivière dans laquelle nous puisons notre eau mais aussi où nous nous lavons.

Notre campsite, je ne vous montre pas l’autre côté car c’est plein de tente. Nous ne sommes pas seuls car beaucoup de personnes sautent des parties du chemin et nous sommes envahis…

A côté des animaux, les fleurs

Côté animal, ce matin j’ai vu une femelle deer sur le chemin. J’apprendrai ensuite que Nicola l’a vue aussi.

Une fleur que je n’ai jamais vue en Europe.

Par contre celle-ci c’est une fleur carnivore que je dédicace à Théo qui, enfant, était passionné par ces plantes.

A lire également

6 Commentaires

  1. Ces lacs magnifiques au milieu de la verdure ou au pied des montagnes et, ces petites bêtes plus sympas que les rampants…
    La fleur jaune ressemble au sabot de Vénus de notre Chartreuse (en moins beau quand même…)

  2. 29,4 miles ? C’est une journée plutôt bien remplie !!! A ce rythme pas d’inquiétude pour être au Canada avant le 28 août 😊

  3. Superbes paysages ou tu nous transportes , merci pour la photo des plantes carnivores , mais faut-il les ranger du coté faune , ou du coté flore? 😀
    La fin du PCT se rapproche , profite un max et continue à nous partager toutes ces photos 🙂
    (D’accord avec Marie , Chartreuse Power 😛 )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *