|

6.04 mile 363,4 à 369,1 plus 3,9 miles de connexion.

Ce matin nous avons pris le temps avant de partir de bien déjeuner et de tout ranger. Après nous sommes retournés au magasin d’articles de sport pour racheter les choses oubliées qui pour moi sont des sandales et des chaussettes pour la nuit qui sont doublées. Par chance à la sortie du Airbnb une voiture arrive, je lève le pouce et elle s’arrête pour nous emmener à destination. Elle nous explique que l’année dernière le feux a tout brûlé autour de wrightwood et qu’elle a du être évacuée pendant 2 semaines.

Dans le magasin, séance de pesée des sacs avec 6 jours de repas, verdict pour moi 19kg… et la connexion au trail fait plus de 700m et droit dans la pente, pas facile. A droite vous voyez Connor. Pour ma part je parts en premier ce qui me permet d’avoir Élisabeth au téléphone en commençant surtout que ce ne sera pas facile dans les jours qui vont suivre car il y aura peu de connexion réseau.

Bon il reste du chemin à faire…

Puis rapidement j’attaque la neige avec un très bon dénivelé mais quelle chance des traces ont été faites.

Quand je dis que ça monte ça monte raide et les traces sont droit dans la pente.

Par contre une fois arrivé en haut c’est vraiment beau et du coup tout est oublié, le poids du sac, la grosse montée. Et comme je suis le premier je choisis mon emplacement pour déjeuner.

Merci Léna pour la photo

Pas mal non ?

Maintenant que nous sommes sur le chemin il faut avancer jusqu’au campement que nous nous sommes fixés. Alors on repart et ce coup ci ce sera sans trace.

Mélanie devant avec Alex au GPS.

Les vues sont magnifiques et si vous regardez à gauche de la photo ci-dessus on voit le désert en contre bas.

Mais de l’autre côté c’est encore plus magique pour moi car des montagnes enneigées qui me parlent…

Le mont Baden-Powell à 9407 pieds, plus de 3000 m et demain nous allons peut-être le faire avec un petit groupe, c’est une face nord et nous déciderons au pied.

Petite glissade pour rejoindre le campsite mais plutôt marrant sauf pour les bâtons d’Alex.

Les faces sud commencent à se dégarnir ce qui est bien pour nous, mais nous arrivons au sommet de la station de Wrightwood et les dameuses nous rejoignent en fin de journée, c’est quand même incongru vous ne trouvez pas ?

Nous finissons pas arriver au campsite

Vue du campement

Vue de la plaine de l’autre côté des montagnes.

A lire également

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *