|

25.06 mile 1293,8 à 1316,9

Oups, je change les habitudes, je commence par une image. C’est ce que l’on avait prévu et que l’on a fait. Et une des raisons de la longueur hier c’est pour diminuer le dénivelé d’aujourd’hui qui sera quand même de 5300 feet. Par contre, ne m’encensez pas car dans l’équipe la plus forte c’est Nicola.

Lorsque nous sommes partis ce matin nous nous sommes aperçu que le groupe d’hier a réussi à venir dormir à ce camp. Par contre pour le lever ce sera plus tard. A l’heure où je vous écris, ils ne nous ont pas rejoints.

Pour la montée, elle est vraiment raide et du coup assez efficace pour avaler le dénivelé. Je n’ai pas photographié les parties les plus raides car il me fallait bien mes deux mains sur les bâtons pour avancer…

En face de nous, la montagne prend des couleurs mais c’est pour nous montrer une vision bien triste de forêt brûlée que nous allons avoir toute la journée.

C’est vraiment beau ces rivières avec le contraste de tout ce qui l’environne. Nous n’aurons pas de mal à la traverser.

Même mort ces arbres encore debout dans la forêt sont splendides.

Pour traverser la rivière suivante ce sera un pont et comme nous la traversons 2 fois, la seconde fois, c’est les pieds dans l’eau.

La montée se poursuit y compris en traversant les prairies comme ici bien vertes…. en mettant les pieds dedans nous allons vite en comprendre la raison : c’est vraiment très humide.

Plusieurs fois j’ai vu cela, une marque du PCT intégrée à l’arbre.

On ne l’a pas loupée mais il ne s’en est pas fallu de beaucoup….

Non, nous ne sommes pas encore au Canada mais la direction est bonne.

Grand jeu concours, où est la grenouille sur la pierre ?

Pour les septiques, oui il y a bien une grenouille.

L’alternance de sec et de neige revient à notre bon souvenir mais aguerris comme nous le sommes avec Nicola cela va aller.

Avant d’arriver au sommet de magnifiques vues s’offrent à nous.

Mais l’arrivée est tout aussi belle.. Notre campsite est très bien avec plein de place. Mais nous aurons peut-être du monde pendant la nuit…

Alors que nous sommes dans les tentes, une femelle deer (biche) nous rend visite… ce sont quand même nous les intrus sur ce territoire.

A lire également

4 Commentaires

  1. Cc Pascal, il vaut mieux un biche plutôt qu’un ours 🐻 non ? Je suis toujours aussi admirative de tout ce que tu fais. Bisous 😚 .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *