|

29.08 mile (2694,3) 2648,9 à (2700,6) 2655,2

Nous partons ce matin pour les 6,2 derniers miles sur ce PCT. Ensuite il faudra encore 8 miles pour atteindre Manning park mais cela juste pour Nicola et moi-même car John retourne à Harts Pass. C’est mon 176ieme jour sur le trail, y compris les zéro et nero.

Pendant la nuit un temps orageux s’est installé maintenant il pleut mais pas grand chose. Nous partons sur le trail.

Nous arrivons à un pass pour accéder à la descente sur la frontière canadienne. Ce ne sera alors plus que de la descente, par contre pour aller à Manning Park on aura 4 miles de montée avant de redescendre.

On a l’impression que le temps s’améliore mais cela sera de courte durée. Au milieu de la photo un arc en ciel se dessine et à droite là où il y a de la clarté c’est le Canada.

Le chemin poursuit sa descente tout doucement. Nicola et John sont devant et avancent bien mais en silence, chacun est dans ses réflexions.

D’un coup John s’arrête et devant nous une troupe de tétra, 4 femelles et un mâle. C’est la première fois que nous voyons un mâle.

Au bout de 5 minutes passées à les photographier nous essayons d’avancer mais le mâle ne se démonte pas et avance toute parure déployée. Nous passerons quand même.

Ensuite nous poursuivons le dernier mile.

Nous arriverons ensemble au monument à 8h07.

Nous y resterons une heure sous une pluie qui recommence à tomber. Voilà une page qui se tourne

Nous écrivons tous un petit mot dans le registre du trail.

Mais le plus grande émotion sera pour Nicola et moi quand John repartira sur le chemin. Un gros serrement au cœur, difficile de retenir ses larmes. Merci à toi John pour tout ce que tu nous a apporté.

Avec Nicola, nous repartons en silence. Je prends la tête et du coup j’avance vite sur la première partie, est-ce que j’aurai quelque chose à oublier ? Il se peut que je recherche dans ce surplus d’effort à cacher mes sentiments… la vallée vers laquelle nous allons est bien nuageuse et l’orage ne tardera pas à lâcher une averse sur nous mais nous tenons bon.

Au Canada également les ponts ont été bien endommagés.

Comme nous arrivons au Canada on ne pouvait pas passer à côté de ce barrage de castors mais nous poursuivons car il y a des choses importantes qu’il faut que l’on attrape.

Et oui le premier burger canadien.

Quand nous allons à la réception de cette station qu’est Manning Park et que nous demandons où sont les camping pour avoir une place, on nous répond qu’il y en a 3 à 4 km et 2 km… on se regarde avec Nicola. Nous n’avons pas besoin de beaucoup de temps pour prendre une chambre avec douche et la laverie est à côté. Quel bon choix quand on observe dehors et que l’on voit la pluie tomber…

Par contre continuez à lire les articles sur ce site car avec Élisabeth nous allons vous proposer quelque chose et il va donc falloir réagir.

A lire également

14 Commentaires

  1. Ces derniers jours riches encore de belles rencontres.. et chargés d’émotions..
    J’ai été émue lorsque vous avez quitté John alors, pour vous, je n’ose même pas imaginer
    On peut te dire encore bravo Pascal pour la réussite de cette extraordinaire et si belle aventure humaine et merci, à Élisabeth et toi, de nous avoir permis de la partager, avec tant de générosité.
    (Touchant le petit mot dans le registre du
    trail : nous, aussi on t’aime.)
    En attendant la « très bonne nouvelle… », je te souhaite un atterrissage en douceur…

    1. Merci Marie, la séparation avec John a effectivement été pas simple et il en a été très affecté. Du coup ce jour là pour le retour il a fait 36 miles…

  2. Hello Pascal respect pour ta détermination et la réalisation de ce projet qui te tenait tant à coeur. Maintenant il va falloir prendre le te de récupérer. Nous te disons à bientôt en Savoie. Joëlle et Michel

  3. Hello Pascal respect pour ta détermination et la réalisation de ce projet qui te tenait tant à coeur. Maintenant il va falloir prendre le temps de récupérer. Nous te disons à bientôt en Savoie. Joëlle et Michel

  4. 176 jours ,des récits et des photos au top . Pas une seule fois on s’est dit que c’était ennuyeux . Les descriptions,les petites vidéos , les partages avec ta trailfamily,les sublimes photos , tes clins d’oeil …. Tu restes très pudique sur tes souffrances et nous fais partager ton bonheur d’être sur le PCT . Un très très grand merci pour tout cela Pascal et un grand bravo pour avoir tenu ton engagement pour les enfants en situation de handicap en faisant en entier ce trail . On t’embrasse à très bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *