|

26.06 mile 1316,9 à 1342,5

Et oui nous avançons plutôt bien surtout que nous avons fait cela sur une journée continue de 6h à 16h et je vais vous expliquer pourquoi.

L’objectif affiché c’est le campground à côté de Domino Spring. On a choisi ce campground car c’est le plus près de l’entrée du parc Lassen et en plus je parle de campground et pas de campsite. Campground, c’est un camping aménagé avec des toilettes sèches. Pour les hikers l’accès est facile et l’on ne paye pas. Et les toilettes c’est quand même du luxe que nous apprécions surtout qu’il y a du papier toilette et que c’est propre. Un campsite est simplement un emplacement pour bivouaquer sur le trail.

Le choix du campground ici c’est aussi l’accès à l’eau (une source n’est pas loin).

Le départ ce matin se fait à la lumière naissante mais c’est un très belle journée qui s’annonce avec un ciel immaculé.

Nous avons quand même 3700 feet à faire et nous les commençons tout de suite, du coup je prends la tête de l’équipe. Cette première montée nous permet d’arriver à un col qui donne directement sur le mont Lassen que nous allons rejoindre en fin de journée.

Le soleil se lève sur les collines qui nous entourent et Nicola s’extasie devant tant de beauté donc photo…

Au col suivant la vue se dégage encore plus et nous laisse sans voix devant tant de beauté. Je vous laisse admirer le beau ciel bleu cela va avoir son importance.

Nous n’aurons pas beaucoup de neige aujourd’hui mais des arbres tombés au milieu du chemin oui.

Intéressant, comme il y a eu beaucoup de feux l’année dernière en Californie, par endroit ils ont fait des couloirs pour essayer d’arrêter la progression du feux mais cela n’a pas très bien fonctionné car nous passons notre temps dans les forêts brûlées.

Voici une dernière congère à franchir lors du passage d’un col, mais rien de très exigeant.

Nous sommes entourés de pierres de lave et cela donne un aspect très particulier avec une couleur qui tend vers le rouge. L’arrière plan est constitué des forêts que nous avons traversées hier.

Au fond le mont Lassen toujours aussi majestueux.

Et en tournant la tête sur la gauche nous voyons Butt Montain à 2395 m.,

Point culminant de la journée c’est quand nous arrivons au point milieu du PCT à 1325 miles et je vous rassure maintenant cela va aller très vite pour sortir du territoire américain le 28 août. Pour les plus observateurs, ils ont certainement remarqué le changement de couleur de mon sac, c’est le cas car j’ai changé de sac. Je vous explique : mon sac commençait à présenter des signes de faiblesse sur le filet arrière mais aussi sur la ceinture. J’ai contacté le service client d’Osprey pour leur expliquer le problème et où j’étais en ce moment. Il ont immédiatement proposé un remplacement dans ma prochaine ville étape. Mon sac avait 4 ans et ils n’ont posé aucune question. Voilà la raison de ce changement de couleur. Un service client exemplaire.

Un section hiker passant par là nous fera la photo non sans avoir lancé des congrates avec un super accent californien.

Pour la mienne ce sera Nicola et ensuite nous remplissons le registre.

Puis nous poursuivons dans ces forêts totalement brûlées l’année dernière.

Néanmoins nous restons joyeux et nous poursuivons notre progression. Il faut apprécier tout ce qui vient.

Surtout que la vie reprend rapidement le dessus comme ici dans Soldier creek et nous descendons rapidement dans la prairie en dessous pour trouver un endroit pour le lunch.

La prairie est très belle mais le pont qui devait nous permettre de traverser est parti en fumée avec les incendies de l’an dernier dons nous traversons directement avec de l’eau au dessus du genou. Le plus important c’est qu’un orage gronde et l’on reçoit les premières gouttes. Question à Nicola : que fait-on ? Réponse : on laisse tomber le lunch et on avance. On mangera quand cela se sera calmé. Il est bientôt 13h et nous partons sans manger.

C’est la seule photo de l’après-midi. C’est stoker spring. Nous venons d’essuyer un premier orage de pluie mais le deuxième de grêle nous surprend en train de manger une barre. Alors nous avançons à plus de 3 miles à l’heure en prenant encore 2 averses… et nous arrivons au campground avant 16h avec plus de 25 miles dans les jambes.

Nous installons les tentes et surtout je fais un feu pour nous remonter le moral maintenant que les orages sont terminés.

Nous sommes couverts de la tête au pied pour éviter les moustiques qui pullulent dans le coin et nous mangeons nos deux repas l’un après l’autre sans aucune pause. Un très belle journée pleine d’émotion.

A lire également

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *