|

25.07 mile 1985,1 à 2000

L’objectif fixé pour ce jour c’était d’atteindre Big Lake Youth Camp pour récupérer notre ravitaillement et nous reposer. Donc départ ce matin du campement dans la joie et la bonne humeur.

Bon cela a vite été atténué par l’ambiance extérieure, vent, bruine et brouillard complétés par la fumée qui n’a pas disparu.

Nous montons dans un passage de lave une colline complète mais avant le sommet le PCT redescend vers la forêt.

Nous faisons le choix de quelques miles de plus pour monter au sommet de cette coulée de lave car il y a des tunnels comme nous avions déjà visité mais ceux-ci pas équipés du tout.

Donc nous arrivons au sommet mais nous n’avons aucune vue. Difficile de trouver les tunnels mais en cherchant nous trouvons.

Voici l’entrée du tunnel vue depuis l’intérieur.

Le tunnel s’enfonce dans les entrailles de la terre.

Il y a un patch de neige qui risque de rester très longtemps ici. Ensuite nous redescendons sur le trail mais ce n’est pas aussi simple car dans la lave tous les chemins se ressemblent.

Ensuite comme un mirage la forêt réapparaît dans le brouillard.

Et très vite nous retrouvons une forêt brûlée et pour ne rien arranger le brouillard s’épaissit de plus en plus.

Donc comme d’habitude mode off et nous avançons pour retrouver un semblant de clarté.

A la jonction qui nous permet d’aller sur le chemin de Youth Camp, je me retrouve nez à nez avec des volontaires du PCTA qui nettoient le chemin.

Après une petite discussion et un selfi je repars en direction du camp et je vous laisse admirer les outils : dans les parcs les outils mécaniques sont interdits donc tout se fait au passe-partout.

C’est un camp pour les enfant mais où les hikers du PCT sont accueillis avec beaucoup de bienveillance. Il y a simplement des règles à respecter : pas d’alcool, nous ne croisons jamais les enfants et nous avons des horaires pour les repas qui nous sont offerts… Nous commençons par aller dans le bâtiment qui nous est réservé pour prendre une douche et faire notre lessive. Nous sommes accueillis par une charmante femme qui nous explique comment cela se passe. De plus avec Nicolas nous avons envoyé des colis de ravitaillement que nous récupérerons. Un petit café et un thé et il est déjà l’heure d’aller manger.

Au camping nous retrouverons Mélanie, Alexandre et Léna qui nous ont dépassé pendant leur challenge 24h qui consiste à faire le plus de miles possible sur ce laps de temps. Nous avons des burritos que nous avons chargés nous même alors autant dire beaucoup… un hiker ça mange… plusieurs desserts. Il faut que je reprenne du poids car par contre je sens que j’en ai perdu depuis quelques semaines.

Ensuite j’essaye de répondre à tous vos commentaires et surtout je prépare la suite de ce trail. Pour les 6 jours à venir, nous ne modifions rien, simplement nous passerons par Timberline Lodge pour manger un breakfast d’exception avec tout en buffet, que du haut de gamme et c’est le rêve de tout hiker… puis avec Nicola nous travaillons sur les ravitaillements de la partie de Washington state. Tout est réglé quand le magasin ouvre pour les extérieurs et il est 5h donc l’heure d’une petite glace. Par hasard je demande si ils n’ont pas des cartouches de gaz pour les réchauds, et la serveuse me regarde en me disant je crois que si pour les PCT hiker et elle va chercher dans l’arrière boutique. Elle revient avec un carton neuf rempli de cartouche… mon bonheur en voyant cela car je vais pouvoir manger chaud les 6 prochains jours et du coup je mets un message à destination de la communauté des hikers du PCT.

Mais avant le dîner, nous décidons de repartir sur le chemin. C’est Nicola qui propose cela en considérant qu’elle était assez reposée. Au moins c’est un petit Nero…

Après quelques miles nous nous installerons près d’un étang et en même temps nous passons le mile marker des 2000 miles…

Pour une petite journée, elle a été bien remplie.

A lire également

6 Commentaires

  1. Les paysages de lave où l’on peut se perdre me rappellent une « promenade » en Islande où nous avions failli manquer le bateau pour rejoindre la civilisation…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *