|

15 novembre 2022

et me voilà reparti pour faire ce chemin qui me hante, le COVID est passé par là et j’ai choisi de reporter mon départ à des années meilleures, d’où ce choix de l’année 2023. En fait, juste après le faux départ de 2020, il y avait plusieurs points qui m’ont poussés à retarder mon départ et à ne pas repartir l’année suivante. 

Retour sur l’inscription en novembre 2022 

Cette année le nombre d’inscrits par jour est toujours le même c’est un maximum de 50 personnes par jour, 35 places sont distribuées en novembre et 15 places en janvier. Le changement est dans le mode d’obtention de ces places, cette année il faut faire une pré-inscription sur le site du la PCTA entre le 12 octobre et le 1 novembre pour avoir droit à la connexion le 15 novembre, jour de distribution des 35 premiers permis. Du coup, le 12 octobre connexion sur le site pour faire cette pré-inscription. Elle se passe très bien et j’ai un mail d’information comme quoi je suis maintenant pré-inscrit et ainsi il faut attendre. Le 8 novembre je reçois un mail de l’organisation m’indiquant que la veille du jour d’inscription, je vais recevoir un mail avec une heure impérative de passage, encore un changement.

Mail de l’organisation

Du coup le 14 novembre au soir je regarde mes mails et là horreur, mon heure d’inscription est 02:12:08 PM Pacific Time soit 23h12 et 8 secondes dont 3 heures 42 minutes et 8 secondes après le début des inscriptions. Mon moral en prend un coup mais je me dis que au pire il y a encore le mois de janvier. Mais ne soyons pas trop défaitiste et attendons le 15 novembre et l’heure H pour voir. Le 15 novembre est aussi le jour anniversaire d’Elisabeth donc après une petite connexion sur le site qui me confirme que ce n’est pas mon heure, nous partons au restaurant car nous avons un peu le temps d’ici 23h12… je surveille quand même les tableaux où s’affichent les places disponibles. De retour à la maison à 22h30, je m’assois devant mon ordinateur pour mettre en place une stratégie et en regardant les tableaux je m’aperçois que de toute façon je n’aurai pas de place en avril qui est bientôt plein mais il restera de la place en mars et en mai. La stratégie consiste à savoir si on accepte en partant trop tôt d’avoir beaucoup de neige dans la Sierra Nevada ou en partant trop tard, le risque des incendies dans le nord et la neige une fois arrivé au Canada. Je choisis la neige… et du coup à partir de 23h11, je clique comme un forcené sur mon clavier avec toujours la même réponse “trop tôt”… et à l’heure dite il reste encore des places le 7 mars et j’en prends une. Le soulagement car j’ai une place et même si elle ne correspond pas à ce que j’avais imaginé, je la prends et je ne vais pas la changer en janvier car il est important que le hasard fasse son travail ;-). il me reste maintenant à tout organiser le reste mais ce sera pour un autre paragraphe

A lire également

Un Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *